Stress : symptômes et traitements

 

La réaction au stress active les voies neuronale et neuro-endocrinienne régies par l’hypothalamus.

Le système nerveux sympathique réagit en premier, suivi par l’accès sympathico-médullo-surrénalien.

Et si le stress persiste, l’axe hypothalamo-hypophysaire s’active à son tour.

Les réactions se renforcent mutuellement, tant au niveau central qu’au niveau périphérique.

La rétroaction négative provoquée par le cortisol peut limiter une surréaction potentiellement néfaste pour l’individu.

  Réaction du système nerveux sympathique :

La réaction du système nerveux sympathique est rapide et de courte durée.

La noradrénaline est libérée au niveau des terminaisons nerveuses qui sont en contact direct avec leurs organes cibles respectifs, ce qui stimule les organes vitaux et met tout l’organisme en éveil.

L’élévation de la fréquence cardiaque provoque une vasoconstriction périphérique qui fait monter la pression artérielle.

De plus, l’irrigation sanguine des organes abdominaux diminue.

Ces mécanismes visent à assurer un débit sanguin accru aux organes vitaux (encéphale, cœur, muscles squelettiques).

L’élévation de la glycémie permet à l’organisme de disposer rapidement de l’énergie dont il a besoin.

Les pupilles se dilatent et l’activité mentale s’intensifie ; le degré de vigilance augmente.

En cas de traumatisme, la constriction des vaisseaux sanguins cutanés limite les saignements.

La personne peut éprouver les sensations suivantes : pieds froids, peau et mains moites, frissons, palpitations et estomac noué.

Généralement, elle paraît plus tendue et présente une raideur au niveau des muscles du cou, de la partie supérieure du dos et des épaules.

Sa respiration peut être rapide et superficielle, et le diagramme est contracté.

 

  Réaction de l’axe sympathico-médullo-surrénalien :

Le système nerveux sympathique a non seulement un effet direct sur les principaux organes cibles, mais il stimule également la portion médullaire de la glande surrénale, de sorte qu’elle libère dans la circulation sanguine les hormones adrénaline et noradrénaline.

Celles-ci agissent de la même façon que le système nerveux sympathique dont elles prolongent et soutiennent l’activité.

L’adrénaline et la noradrénaline sont des catécholamines qui stimulent le système nerveux et exercent des effets métaboliques, lesquels entraînent une augmentation de la glycémie et de la vitesse du métabolisme.

  Réactions psychologiques :

Après un incident critique, la personne affectée peut manifester un ensemble de réactions comportementales, cognitives, émotionnelles, et physiques.

Parmi les réactions communément observées :

Au niveau somatique : des palpitations, des sueurs, des tremblements, des vertiges, des céphalées, des douleurs musculaires, des réactions de sursaut, une fatigue permanente…

Au comportemental : les troubles de sommeil, une modification du comportement sexuel, agressivité envers soi-même, l’irritabilité, agitation…

Au niveau cognitif : des difficultés de concentration, la confusion, la désorientation, une incapacité à se rappeler un aspect important de l’événement traumatique…

Au niveau émotionnel : angoisse et anxiété, la peur, le sentiment d’impuissance, la colère, la culpabilité, la tristesse, une perte de confiance dans les hommes, la culpabilité…

Filiassur assurance met à la disposition de ses assurés des séances de sophrologie, qui ont pour but d’harmoniser l’esprit et le corps.

Il s’agit d’exercices et d’enchaînements de mouvements ayant pour but de relâcher les tensions en effectuant des respirations.

Afin que vous gardiez votre indépendance dans les moments les plus difficiles, Filiassur assurance vous propose des assurances simples et adaptées.