Les illustrateurs

Frédérique Bertrand
Frédérique Bertrand a marqué les Éditions du Rouergue et en est devenue le fer de lance auprès d’Olivier Douzou. Artiste bien singulière dans le panorama de l’illustration actuelle, elle inspire de nombreux autres illustrateurs. Comme elle sait tout faire et que tout semble la passionner, on la retrouve dans la presse, la communication, dans l’édition jeunesse mais aussi adulte, dans des galeries d’art, sur des supports multimédia… Ses sujets ne sont jamais bien loin d’elle, ni de nous par voie de conséquence.

Luna park en pyjamarama, Rouergue, 2012

Le petit bonhomme pané, Rouergue, 2011

www.lesfreds.com

Julien Béziat
Enfant, Julien Béziat dessine et peint aux côtés de son père, et aime les livres comme sa mère. Diplômé de l’université de Bordeaux 3, il devient professeur d’arts plastiques et fait son doctorat sur les cartographies imaginaires. C’est en parallèle de ses travaux de recherche qu’il se met à écrire et à illustrer pour la jeunesse. Il vit aujourd’hui près de Bordeaux et Mäko est son premier album.

Makö, L’école des loisirs, 2011

Sophie Bureau
Les imagiers tactiles de Sophie Bureau permettent d’explorer les nombres, les lettres, les formes à travers leur écriture classique, mais aussi en braille, ainsi qu’à travers des illustrations en relief.  Ces ouvrages sont une invitation à l’exploration tactile. L’enfant prend ainsi conscience qu’il peut découvrir ce qui l’entoure autrement que par le regard et réalise alors l’importance du toucher.

Mon imagier à toucher, Circonflexe, 2011

Claire Cantais
Après des études aux Beaux-Arts, Claire Cantais passe quelques années à se poser des questions sur le sens de l’art et le sexe des anges, alternant travail photographique et petits boulots. Et puis deux enfants sont nés, lui donnant l’envie de fabriquer des livres pour eux… Ce qu’elle fit ! 6 albums et un 3e fils plus tard, armée d’une paire de ciseaux et d’une pointe d’humour, elle continue à raconter et illustrer des histoires drôles et décalées.

Je ne m’appelle pas Bernard, L’atelier du poisson soluble, 2010

Comme chien et chat, L’édune, 2010

http://minisites-charte.fr/claire-cantais/

Cruschiform
Sensible à la poésie du minimalisme et aux formes élémentaires, Cruschiform œuvre à la frontière des territoires du graphisme, de l’illustration et de la typographie. Sous le pseudonyme Cruschiform, elle met en place un véritable laboratoire de modulation de langages et de formes où elle exerce son imagination à diverses contraintes « ré-créatives », inépuisables sources d’images ludiques et inattendues.

Ré-créatures, Gallimard, 2011

http://cruschiform.blogspot.fr/

Marianne Dubuc
Marianne Dubuc a obtenu son bac en design graphique à l’Université du Québec à Montréal. Elle illustre, mais elle écrit aussi. Des livres pour enfants, et toutes sortes d’autres choses.

Au carnaval des animaux, Casterman, 2012

www.mariannedubuc.com

Julie Lannes
Née en 1984 à Pau, Julie Lannes a étudié aux Beaux Arts de Pau en section communication, ensuite à Strasbourg à l’école Supérieure des Arts Décoratifs. Peu à peu elle s’est passionnée pour l’édition jeunesse et a travaillé sur deux projets lors de ses études. Le premier, Le Secret de madame de Polichinelle publié en 2010 aux éditions Motus et le deuxième Chimères Génétiques publié en 2011 par L’Atelier du Poisson Soluble qui était son projet de diplôme. Bien qu’essentiellement aquarelliste, elle est aussi passionnée par la gravure.

Chimères génétiques, L’atelier du poisson soluble, 2011

Le secret de Madame Polichinelle, Motus, 2010

Gilbert Legrand
Gilbert Legrand, vit et travaille à Toulouse. Après des études de design aux arts appliqués de Paris, il devient illustrateur free lance pour l’édition et la publicité. Ce passionné de sculpture bricole ses images à partir d’objets hétéroclites et poétiques.

Le grand show des petites choses, Sarbacane, 2010

www.gilbert-legrand.com

Mana Neyestani
Après des études en architecture à l’université de Téhéran, Mana Neyestani débute sa carrière de dessinateur en 1989. Il travaille pour différents journaux et magazines dont le journal iranien Zan. Catalogué comme dessinateur politique, Neyestani est ensuite contraint de faire des illustrations pour la jeunesse. En 2006, suite à la publication d’un dessin un article, des émeutes se sont produites en Iran. Le dessinateur et son éditeur Mehrdad Qasemfar furent arrêtés, Neyestani sera libéré au bout de 3 mois. Après avoir fui l’Iran où il se sentait menacé, il passe par Dubaï, la Turquie, et enfin la Malaisie où il habite jusqu’en 2010. Son travail est devenu iconique de la défiance du peuple iranien envers… Il vit actuellement à Paris, invité en résidence à la Cité Internationale des arts dans le cadre du programme international ICORN de soutien à la liberté d’expression.

Une métamorphose iranienne, éditions ça et là, 2012

www.caetla.fr

Anna Nilsdotter Karlson
Installée en France depuis 1999, Anna Nilsdotter Karlson est une dessinatrice suédoise. Elle a étudié l’illustration à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris.  Elle illustre régulièrement des articles pour la presse française et travaille avec la littérature jeunesse pour des éditeurs comme Bayard, Hatier, Nathan ou encore Thierry Magnier.

Son univers explore les mythes enfantins, toujours proches de la nature et des animaux, la mélancolie…

Poucette, texte H.C. Andersen, Éditions Thierry Magnier, 2011

L’ombre du murier et autres histoires insolites, Éditions Thierry Magnier, 2010

http://nilsdot.blogspot.fr/

Aurore Petit
Née en 1981, elle a grandi en Haute-Savoie, entourée d’un père, d’une mère, de deux sœurs, d’un frère et d’un chien aimants. Après avoir suivi un cursus scolaire « normal », elle a choisi l’inquiétante destinée d’auteur illustratrice. Quelques années d’études à l’école Estienne, aux Arts Décos de Strasbourg, et à l’Uqam (Montréal) ont fini de la persuader que ce qu’elle aime, c’est fabriquer des images, des livres, et d’autres choses encore.

Nils et la prophétie, Mouck, 2010

Mon cochon va à l’école, texte de Opal Whiteley, Mouck, 2010

http://petitaurore.wordpress.com/

Olivier Philipponneau
Olivier Philipponneau vit et travaille à Paris. Un jour pourtant, il traverse l’océan et c’est à San Francisco qu’il rencontre ce qui deviendra sa technique de prédilection : la gravure sur bois. De petits copeaux en rouleaux d’encre grasse, les images se multiplient. Dans ses illustrations pour la presse, pour la jeunesse, ou en BD, comme dans son travail de graphiste, le parti pris est toujours celui de la simplicité des lignes et de l’épure des couleurs…

Le peintre des drapeaux, Frimousse, 2012

Perdu ! MéMo, 2011

www.philipponneau.com

Annette Tamarkin
Annette Tamarkin a fait des études de graphisme à Bruxelles dans l’atelier de Monsieur Van Malderen. Après ses études elle dessine et écrit des livres pour enfants et réalise pendant de nombreuses années des illustrations pour la presse jeunesse et pour des jeux éducatifs. Après avoir animé de nombreux ateliers avec les enfants dans les bibliothèques, elle perfectionne sa technique de papier découpé et plié et invente une belle série de livres Pop-Up.

Les jouets, Les grandes personnes, 2012

Dans le ciel il y à, Les grandes personnes, 2011

Julia Wauters
Julia Wauters a commencé par étudier l’impression textile et la sérigraphie à l’école Duperré, à Paris. Elle rejoint ensuite l’atelier illustration des arts décoratifs de Strasbourg, avant de s’installer à Nantes. Elle crée l’atelier Radar avec trois anciens camarades, un lieu de travail abritant un atelier de sérigraphie et un de céramique et une vitrine permettant de temps à autre d’ouvrir le lieu au public. Elle travaille régulièrement pour l’édition jeunesse.

Une nuit loin d’ici, Hélium, 2011

http://demaindernierdelai.over-blog.com/