La prise en charge des soins à domicile

 

Les soins à domicile représentent un aspect particulier des soins en santé communautaire.

Les visites à domicile sont effectuées par des infirmières qui sont employées pour la plupart par des établissements ayant pour mission d’offrir ce type de soins, ou par des organismes privés (Comme les assurances : Filiassur, AXA, …).

La nature des services fournis au domicile aux personnes varie d’une personne à l’autre et d’un type d’établissement à l’autre.

Les visites des infirmières rattachées, par exemple, aux centres de santé, et de services sociaux (CSSS) ont pour but de donner des soins professionnels, des soins de suivi et de l’enseignement visant à promouvoir la santé et à prévenir les complications.

Les infirmières peuvent faire des visites à domicile lorsque la personne souffre d’une atteinte nécessitant un suivi complexe et innovateur.

Les infirmières en santé publique font aussi des visites en vue de donner des conseils préventifs à des familles à risque élevé et des soins de suivi à des personnes ayant des maladies transmissibles.

Les personnes qui reçoivent des soins à domicile souffrent souvent de maladies aiguës, de problèmes chroniques ou d’invalidités : pour favoriser l’observance thérapeutique, les assurances doivent donc offrir plus d’enseignement, de soutien et de suivi à ces personnes et à leurs familles.

  Équipes multidisciplinaires :

Pour fournir des soins holistiques à domicile, on a de plus en plus recours à des équipes multidisciplinaires composées d’infirmières, de travailleurs sociaux, de physiothérapeutes, d’orthophonistes, d’ergothérapeutes, d’auxiliaires familiales et de médecin.

Ces équipes, souvent appelées équipes de soutien à domicile, assurent les soins et les services sociaux.

L’ensemble du plan de soins est quelquefois supervisé par un gestionnaire de cas ou une infirmière clinicienne spécialisée.

Peut-être confiera-t-on cette tâche à des infirmières praticiennes, dans un avenir proche.

Les services de soins à domicile sont pour la plupart fournis par des organismes reconnus et subventionnés par l’État, des organismes sans but lucratif, ou des entreprises privées.

Dans les cas de soins fournis par des établissements privés, les frais sont assumés par des régimes d’assurance privés (comme Filiassur, Predica, Allianz, AXA, BNP Paribas…), ou directement par les personnes traitées.

Chaque source de financement a ses propres exigences quant à la nature des services fournis, au nombre de visites permises et au montant du remboursement que la personne recevra.

La grande majorité des soins à domicile demeurent néanmoins à la charge de l’État.

Pour être admissible à de tels services, la personne doit être atteinte d’une maladie aiguë, confinée chez elle et avoir besoin de soins infirmiers, de services sociaux, de services nutritionnels ou de service de réadaptation.

Les soins infirmiers comprennent une évaluation professionnelle de l’état de la personne sur les plans physique, psychologique, social et environnemental.

Les interventions possibles sont notamment les suivantes : thérapie intraveineuse et injection, alimentation parentérale, ponction veineuse, cathétérisme, traitement d’une plaie de pression, soins relatifs à une plaie ou à une stomie et l’enseignement (conseils nutritionnels, mesures de lutte contre le stress…).