Photo de nuit : entre créativité et techniques

 

   Le “Fill-in” au flash :

Pour améliorer l’éclairage de certaines scènes, vous pouvez utiliser la méthode du fill-in (en français : “remplissage”).

Cette méthode consiste à utiliser un flash externe afin d’éclairer un sujet au premier plan qui serait dans l’ombre, alors que le reste de l’image (arrière-plan) est bien exposé. C’est particulièrement utile quand le soleil est face à vous ou en position zénithale.

Pour cela, il vous suffira de mettre en place un flash externe sur votre boîtier et de le mettre sous tension.

Lorsque vous ferez la mise au point sur le sujet, l’appareil calculera, en fonction de la distance de celui-ci, la quantité de lumière nécessaire et produira un éclair de flash pour compléter l’éclairage ambiant.

Attention, certaines restrictions s’appliquent toutefois à l’emploi de cette méthode :

– Un flash a une puissance limitée. Il ne pourra pas, en plein jour, éclairer un sujet situé à plus de quelques mètres de vous. Vous pourrez donc appliquer le “fill-in” aux sujets statiques, que vous photographierez à distance raisonnable (portraits ou éléments de paysages de premier plan).

Pour des sujets placés plus loin, vous pourrez éventuellement utiliser un flash externe en mode Déporté, en le plaçant hors cadre, à distance raisonnable du sujet.

Un flash maître placé sur l’appareil ou un système d’émetteur radio ou infrarouge permettra dans ce cas de déclencher le flash déporté esclave, qui éclairera le sujet.

 

– L’emploi du flash en plein jour vous limite à la vitesse de synchronisation maximale (sur Canon Powershot SX720 HS, 1/200 s).

Ainsi, vous ne pourrez pas recourir à cette méthode sur un sujet en mouvement que vous avez choisi de photographier au 1/ 1000 s, à moins d’utiliser un flash permettant la synchro à haute vitesse, comme les flashs externes haut de gamme de la série EX.

En mode synchro à haute vitesse, le flash n’émettra pas un éclaire, mais une série d’éclairs très rapprochés.

Il pourra ainsi capter une vitesse d’obturation plus grande, mais perdra une partie de sa puissance d’éclairage.

   Photo de studio :

Difficile de résumer la photographie en studio en quelques usages, tellement ce sujet est vaste et offre des possibilités multiples.

De la photo de produits au portrait en passant par les natures mortes et la mode, tout est réalisable pour peu qu’on maîtrise la lumière et la mise en scène.

Le matériel nécessaire :

Pour réaliser de bonnes photos en studio, il est nécessaire de disposer d’un minimum de matériel. Il s’agit normalement :

– D’un ou de plusieurs flashs de studio, éclairant le sujet et parfois également le fond. Parfois, on peut également utiliser des éclairages à lumière continue type “lumière du jour”.

– D’une télécommande de flash à distance placée sur le boîtier ou d’un câble de synchronisation placé dans la prise synchro de Canon Powershot SX720 HS.

– Des accessoires de mise en forme de la lumière : réflecteurs, diffuseurs, boîtes à lumière qui vont donner une ambiance adaptée au sujet photographié.

– D’un fond adapté à son sujet et à la lumière qui baigne la scène.

 

        La photographie peut être à la fois très compliquée et très simple !

Du Reflex au compact, perfectionnez vos méthodes de prises de vue, déjouez les pièges évidents et apprenez quel appareil choisir avec le guide d’achats “on a testé pour vous”.

Sur ce site comparateur de produits high-tech (“on a testé pour vous”), vous allez également trouver tous les accessoires des appareils photo numériques (trépied : MeFoto RoadTrip…).